Description des postes / tâches de contribution



Liste des postes


Directeur d'épreuve (Niveau 2)

Responsabilités
  • (15 jours) : Vérifier sur le site de contribution si les équipes sont complètes et prendre en note les chefs d'équipe.
  • (10 à -15 jours) : Préparer l’horaire de la journée selon le nombre de jeunes par catégorie (estimation du temps de chaque manche), rédiger l’avis de course et le faire parvenir à Skibec (Marie-Andrée Simard) pour diffusion.
  • (10 jours) : Préparer la demande à la station avec le responsable des courses.
  • (7-10 jours) : Le responsable des courses transmet la demande à la station et au chef de piste.
  • (7 jours) : Préparer le projet de courriel comportant les directives pour la course qui sera envoyé par le responsable des contributions aux bénévoles qui travaillent lors de la course en question et fournir un texte pour l’infoclub si nécessaire.
  • (5 jours) : Communiquer avec les coordonnateurs de circuits, le DT et les traceurs pour valider les détails propres à l’événement et confirmer l’heure de la rencontre d’entraineur.
  • (5 jours) : Valider avec le chef de piste si tous est OK pour la préparation des paniers et de la piste la veille de la course.
  • (1 jour) : Assister le chef de piste dans la préparation de la piste si nécessaire (B-net et portes de départ).
  • (1 jour) : Préparer la rencontre d’entraineur (tenir compte de la météo).
  • (jour de course) : Arrivée 15-30 min avant l’équipe de piste / rencontrer le chef de piste pour lui donner les directives supplémentaires selon la météo.
  • (jour de course) : Diriger la rencontre des entraîneurs et, après cette rencontre, fournir les informations nécessaires aux chefs d’équipe et valider avec eux qui tout est sous contrôle.
  • (jour de course) : Inspecter le parcours avec le jury et donner des instructions particulières aux chefs d’équipe si requis.
  • (jour de course) : S’assurer de la présence de tous les acteurs les plus importants, incluant le juge au départ et le juge à l’arrivée, et s’assurer que tous savent quoi faire incluant ces deux derniers.
  • (jour de course) : Pendant l’étude de tracé par les coureurs faire une dernière tournée des chefs d’équipe pour valider que toutes les équipes seront en place 15 min avant le départ et que tout est OK.
  • (jour de course) : Prendre place 15 min avant le départ et gérer le décompte pour un départ à l’heure.
  • (jour de course) : Pendant la course faire ton possible selon les conditions et les événements qui peuvent arriver :)
  • (jour de course) : Après chaque manche/course, il doit participer au processus d’analyse des fiches remplies par les gardiens de portes.
  • (jour de course) : Après la course s’assurer que tout le matériel est bien rangé et au besoin faire un post mortem avec le DT.

Chef de piste (Niveau 2)

Responsabilités:
  • Son équipe est responsable de la préparation du site de compétition et de la piste.
  • Son équipe doit assurer la qualité de la piste tout au long de la compétition et s’occuper du démantèlement du site à la fin de l’évènement.
  • Avant la journée de la course : il doit discuter avec le directeur d’épreuve des consignes écrites (incluant un horaire détaillé et la description des responsabilités de l’équipe de piste) qui seront transmises à son équipe par le responsable des contributions. Il doit s’assurer de la mise en place des filets protecteurs (b-nets), s’il y a lieu. Il doit mettre en place les portes de départ la veille de la course, s’il y a lieu. Il doit s’assurer de la disponibilité et du bon état de l’équipement requis (radios, perceuses, filets, willy bags, pelles, râteaux, pulvérisateurs de couleur, coins, produits de durcissement etc.). Il doit relire la section pertinente du manuel niveau 2 « Programme des officiels alpins ».
  • Le matin de la course : il doit superviser le montage de l’aire d’arrivée (au moins 40 m de longueur) et de départ. Il doit superviser la mise en place des « pompons » pour délimiter l’aire de la course. Il doit s’assurer de la mise en place et du fonctionnement des composantes extérieures du système de chronométrage. Il doit finaliser l’installation du site (mise en place du tableau des résultats, etc.). Il doit si nécessaire déléguer quelques membre de son équipe pour aider au traçage. Il doit s’assurer que les portes sont numérotées (responsabilité qui revient en premier lieu au chef des gardiens de portes) et que le parcours est en état pour la course. Il doit s’assurer qu’une ligne de couleur est en place à l’arrivée et aux autres endroits requis (premières portes et dernières portes pour les U-8 et U-10).
  • Pendant la course : il doit superviser l’entretien du parcours (dérapage, remise en place des piquets et fanions, réparation de la piste, etc).
  • Il doit superviser les opérations de démantèlement et le remisage de l’équipement aux bons endroits.
  • S’assurer de la présence d’une scie mécanique sur le site pour enfouir le fil utilisé pour le chronométrage.
  • Lorsque des U-12 et moins participent à la course, s’assurer de faire identifier avec de la couleur par un bénévole expérimenté :
    • la ligne de course des 3 premières portes (en prenant soin de débuter la ligne à la porte de départ);
    • la ligne de course des 3 dernières portes (en prenant soin de terminer la ligne à la ligne d’arrivée).
Instructions particulières pour les courses de slalom U-16 et plus :
  • Avoir toujours 15 gates de chaque couleur au départ avec un membre de l’équipe et une perceuse toujours prêt à partir et un autre en relève.
  • À toutes les 10 portes du parcours, poster un membre avec 2 gates de chaque couleur et une perceuse. Chaque fois qu’un de ceux-ci manque de piquets, le membre au sommet descend le réapprovisionner.
  • Il n’y a pas de stop/start pour les réparations de piquet en SL FIS, donc les réparations doivent être rapides et les membres de l’équipe doivent être attentifs pour ne pas créer une nuisance (départ aux 30 sec).
  • Si la température s’annonce chaude, il faut utiliser le sel fin comme durcisseur. Il faut s’assurer d’avoir des chaudières (ou épandeur) au sommet et suffisamment de poches de sel.
  • Il faut prévoir au moins 30 minutes pour que le sel fin fasse effet. Idéalement, le sel fin devrait être mis en place lorsque la piste est parfaitement lisse, au moins 30 minutes avant l’étude du parcours ou après celle-ci. Faire étude in and out.
  • Il faut s’assurer d’avoir suffisamment de coins en bois. Ceux-ci doivent être dans des sacs à dos avec une masse. Chaque membre de l’équipe posté le long du parcours doit avoir un sac en sa possession.
  • Le printemps, les râteaux sont à utiliser avec précaution, car ils peuvent facilement enclencher le début d’une crevasse lorsque la glace de surface est brisée.

Équipe de piste (Niveau 1)

Responsabilités
  • Cette équipe est responsable de la préparation du site de compétition et de la piste.
  • Elle assure la qualité de la piste tout au long de la compétition.
  • Elle s’occupe du démantèlement du site à la fin de l’évènement.
  • Les membres de l’équipe doivent respecter les consignes du chef de piste, notamment quant à l’horaire et à la façon d’effectuer le dérapage/réparation du parcours (voir annexe ci-jointe).
  • Lors de manœuvres de dérapage dans le parcours, toujours jeter des coups d’œil vers l’arrière pour s’assurer de ne pas déconcentrer ou nuire à un coureur qui arrive.
  • Avant d’intervenir dans le parcours, assurez-vous que le parcours soit LIBRE et que vous ne déconcentrerez pas un coureur qui arrive.
  • Replacez les piquets en position verticale.
  • Un piquet incliné peut déconcentrer ou retarder un coureur.
  • Placez les piquets de remplacement au même endroit (même trou).
  • La base des piquets est parfois marquée avec du colorant.
  • Replacez constamment les fanions qui sont arrachés ou trop bas.
  • Remplacez les piquets brisés par des piquets de même couleur (bleu ou rouge).
  • Enlevez les débris et placez-les de façon sécuritaire.
  • Réparez les sections de piste sous votre responsabilité.
Entretien du parcours et techniques de réparation
QuoiPourquoiConséquenceOutilsRéparation
TROUSemblable à un nid-de-poule
Très dangereux
Brisure (affaissement) de la couche de neige durcie du à la pression successive au même endroit par les skieurs Ligne du parcours en aval du pivot de la porte Déviation de la ligne du tracé et cela pour plusieurs portes. Entraîne des décrochages des skis des courreurs Pelle d'acier D'abord allonger le trou en grattat l'arrête intérieure pour abaisser la surface avoisinate jusqu'au maximum de la profondeur, jamais plus profond
STRIAGE Effet de planche à laver Trace laissée par les carres qui retiennent puis relâchent le skieurs qui dérape. En amont et en aval des piquets pivots. Souvent minime de conséquence.
Peut entraôner une perte de ski
Râteau Utiliser les dents de râteau pour adoucir les stries sur toute la surface atteinte. Appuyer suffisamment en prenant soin de ne pas briser la couche de neige durcie.
Ne pas briser cette croute, cela entraîne la formation d'un trou.
ORNIÈRES
'RUTS'
Longue strie profonde Neige molle qui s'affaisse sous la pression des skieurs Sur la ligne de course en amont et en aval des portes Lorsque qu'elle est profonde, le bas de l'ornière devient une rampe de lancement qui fait décrocher les coureurs Pelle d'acier Lorsque la dégradation est lente, n'y touchez pas. Travailler de façon similaire que lorsqu'il s'agit d'un trou. Apportez une attention particulière aux rampes que cela peut causer. Lorsque la neige est fondante, le pied du piquet devra être resseré régulièrement.
ORNIÈRES BOULES Deux stries parallèles coupant la ligne du parcours Pression appliquée sur les deux skis Au niveau et en aval du piquet pivot d'une porte Possibilité d'une perte de ski. Les coureurs peuvent être déséquilibrés Pelle d'acier Allonger en amont et en aval; joindre les deux ornières en retirant la lisière de neige qui les séparent.
BERME Accumulation de neige à l'extérieur du parcours Passage trop étroit des dérapeurs qui ne permet pas de repousser la neige Débute à l'extérieur de la porte et se poursuit au bas de la ligne du tracé Déséquilibre, décélération brusque entraînant une chute, éjection latérale Pelle et râteau L'exces de neige expulsée par le passage succèssif des skis s'accumule sur le long de la berme
TAS DE NEIGE AU PIED DES PIQUETS Accumulation de neige au pied des piquets pivots Neige entassée suite à l'inspection et aux dérappages succèssifs Au pied des piquets pivots Masque le point de flexion du piquet, nuit au travail du juge de porte et ralentit le rebond du piquet Pelle à grain ou d'acier Aussi large que possible, retirer la neige molle accumulée au pied des piquets, jusqu'à atteindre la neige ferme. Il est essentiel d'effectuer cette opération à la fin de l'inspection du parcours. Par temps doux, il peut être nécessaire de resserrer ou de coincer les piquets

Chef des juges de portes (Niveau 2)


Responsabilités
  • Le chef des juges de portes organise la mission des juges de portes.
  • Avant la journée de la course : il doit discuter avec le directeur d’épreuve des consignes écrites (incluant la précision du lieu et de l’heure du rendez-vous, un horaire détaillé et la description des responsabilités des juges de portes) qui seront transmises à son équipe par le responsable des contributions. Il doit relire la section pertinente du manuel niveau 2 « Programme des officiels alpins ».
  • Le matin de la course : Il doit préparer le matériel à remettre aux juges de portes (fiche de contrôle, crayon, liste de départ, etc.). Il doit prendre une radio et syntoniser la fréquence du jury. Il numérote les portes. Il obtient des listes de départ en nombre suffisant. Il rencontre son équipe en vue d’expliquer le déroulement de la journée et de s’assurer que tous les membres comprennent bien ce qu’ils ont à faire. Il donne entre autres les consignes pour assurer le maintien à distance des spectateurs, pour la remise en état de la piste le cas échéant, etc. Il demande aux membres de son équipe de participer au démantèlement après la course. ll place chaque juge de portes (en fonction des difficultés du parcours et de l’expérience du juge) et lui désigne les portes à surveiller. Il distribue à chaque juge de portes le matériel nécessaire (fiche de contrôle, crayon, liste de départ, etc.).
  • Après la première manche, il recueille les fiches de contrôle pour les remettre à l’arbitre. Il s’assure que les juges ayant disqualifié des participants demeurent près du local du chrono jusqu’à l’expiration du délai accordé pour loger un protêt.
  • Avant la deuxième manche : il numérote les portes, il obtient des listes de départ en nombre suffisant et les distribue aux membres de son équipe. Si requis, il replace les juges de portes en fonction du nombre de portes de la seconde manche.
  • Après la seconde manche, il recueille les fiches de contrôle pour les remettre à l’arbitre, il s’assure que les juges ayant disqualifié des participants demeurent près du local du chrono jusqu’à l’expiration du délai accordé pour loger un protêt et il redemande à son équipe de participer au démantèlement.

Juges de portes (Niveau 1)

Responsabilités
  • Le matin de la course, il assiste à la réunion présidée par le chef des juges de portes;
  • Il prend possession de son matériel (fiches, crayon et liste de départ);
  • Il se rend à ses portes au moins 10 minutes avant l’heure du départ;
  • Il est responsable de la supervision d’une ou de plusieurs portes. Il doit vérifier si le passage d’un compétiteur est correct à travers les portes sous sa responsabilité. Il doit remplir une fiche à chacune des manches d’une course en y inscrivant :
    • son nom;
    • les numéros des portes qu’il surveille;
    • la manche (1ère ou 2ième);
    • le sexe des compétiteurs (F ou H);
    • les numéros des coureurs qui ont commis une faute de passage, ce qui entraîne une disqualification (DSQ);
    • le numéro de la ou des portes où la faute a été commise;
    • un croquis de la faute;
    • les numéros des coureurs qui ont sorti du parcours à l’intérieur des portes surveillées en ajoutant la mention DNF à côté de leur numéro (did not finish);
    • sa signature.
  • Dans le cas d’une disqualification, il doit obligatoirement dessiner sur la fiche un croquis décrivant la faute commise. Le juge de porte doit préférablement, avant le départ de la course, dessiner un croquis des portes sous sa responsabilité afin de simplifier son travail lors d’une disqualification. De cette façon, il ne reste qu’à dessiner la trace des deux skis et d’inscrire le numéro de porte et le numéro de dossard;
  • Il maintient à distance les spectateurs si requis (il doit bien voir ses portes);
  • Il participe au démantèlement du site à la fin de l’évènement;

Juges au départ (Niveau 1)

Responsabilités
  • Le juge au départ doit être au départ avant et lors de la compétition. Il contrôle l’accès au parcours. Il doit notamment être présent 10 minutes avant l’inspection pour ouvrir l’accès à l’inspection et, par la suite, fermer l’accès à l’inspection.
  • Avant de lancer les ouvreurs, il doit demander au jury si le parcours est libre. Il ne peut autoriser le départ du premier ouvreur que lorsque les juge à l’arrivée et les autres membres du jury présents dans la piste ont déclaré que le parcours est libre.
  • Lors d’un arrêt de la course (stop race), il doit confirmer « stop race » et le numéro du dernier coureur à avoir quitté le départ. Il doit préciser le numéro du coureur qui attend au départ. Lorsque les membres du jury (du bas en haut de la piste) ont confirmé que « course is clear », il doit déclarer qu’on recommence la course et préciser par la suite que le coureur no.  est en piste.
  • Veiller à l’application des règlements relatifs au départ (casque homologué, casque dur versus casque à oreilles, bâtons avec rondelles, etc.)
  • Constater les retards et les faux départs.
  • Indiquer les violations aux règles concernant l’équipement.
  • Il signale à l’arbitre les noms des concurrents absents au départ, de ceux ayant fait un faux départ ou ayant commis des irrégularités et annonce d’éventuelles violations des règlements concernant l’équipement.
  • Les juges expérimentés apportent avec eux une « trousse d’urgence » contenant : dossards, crayon feutre, papier ou carton, une baguette de rechange pour le portillon.

Juge à l'arrivée (Niveau 1)

Responsabilités
  • Le juge à l’arrivée doit être présent à l’arrivée durant tous les entraînements et la compétition.
  • Tracer la ligne d’arrivée avec un colorant, si l’équipe de piste ne l’a pas fait.
  • Il veille à l’observation des règles pour l’ensemble de l’organisation de l’arrivée et du passage de l’arrivée.
  • Veiller au contrôle des spectateurs à l’arrivée et le contrôle des coureurs pour passer dans la file d’attente.
  • Il doit être en mesure d’entrer à chaque instant en communication avec le jury.
Durant la course
  • Annoncez le passage à l’arrivée du premier ouvreur.
  • Répondre aux demandes des autres membres du jury à savoir si le parcours est libre (clear course).
  • Soyez toujours disponible pour les coureurs qui viendront vous demander une reprise.
  • Identifier et noter la raison de ces demandes (ex : où l’obstruction a-t-elle eu lieu, à quelle porte, quel officiel a pu constater cette obstruction).
  • Vous pouvez accorder la reprise sur le champ, mais il est recommandé de valider avec l’arbitre. En cas de doute, il est préférable d’accorder une reprise conditionnelle et de décider de sa validité après la fin de la manche.
  • Informez aussitôt le juge au départ du numéro du coureur qui est en route vers le départ pour effectuer une reprise de parcours.
  • Sur la liste de départ que vous avez prise au secrétariat, notez l’ordre des arrivées et tous les DNS, DNF et DSQ afin de permettre la comparaison avec les cartons des juges de portes.
  • Empêchez les coureurs DNF et les travailleurs de piste de franchir la ligne d’arrivée. Si l’un d’eux parvient à franchir la ligne d’arrivée, avisez immédiatement le personnel au chronométrage électronique.
  • Assurez-vous que la surface de l’aire d’arrivée demeure lisse et dégagée. Si vous constatez des amoncellements de neige, demandez au directeur d’épreuve d’envoyer du personnel pour dégager le tout. Demandez un arrêt de course pour réaliser ce déblaiement, n’oubliez pas d’aviser les chronométreurs.
  • Lorsqu’un membre du jury a arrêté la course et qu’il y a lieu de recommencer, il doit confirmer que le bas du parcours est libre (« course is clear »), si c’est le cas.
  • Si nécessaire, veuillez réappliquer un colorant sur la ligne d’arrivée.
  • S’il manque de gardiens de portes, vous pourriez être appelé à surveiller les deux dernières portes.
  • Annoncez le passage à l’arrivée du dernier coureur.

Chef du chronométrage (Niveau 2)

Responsabilités:
  • Il est responsable du chronométrage de la course.
  • Il doit s’assurer que les chronomètres sont synchronisés au départ et à l’arrivée, peu de temps avant le départ.
  • Les temps manuels doivent être affichés aussi rapidement que possible après la fin de l’épreuve, si le chronomètre électrique a fait défaut.
  • Il doit également communiquer tout problème dans le plus bref délai au juge au départ et au délégué technique.

Starter (Niveau 1)

Responsabilités
  • Il doit synchroniser sa montre avec celle du chef du chronométrage dans les trentes minutes qui précèdent le départ.
  • Il est responsable de donner le signal de départ et de s’assurer de la précision de l’intervalle entre ces signaux.
  • Il confirme les numéros de dossards des compétiteurs au chronométrage.

Chronométreur manuel (Niveau 1)

Responsabilités
  • Deux personnes : 1 au départ et l’autre à l’arrivée.
  • Il enregistre, à l’aide de chronomètres manuels, le temps de départ ou d’arrivée des compétiteurs, et s’assure qu’il soit bien enregistré.

Annonceur + (Niveau 1)

Responsabilités
  • Il décrit la course et donne les temps des coureurs au public
  • Il est responsable de l’installation des bannières de commandite au moins une heure avant le départ

Secrétaire d’épreuve (Niveau 2)

Responsabilités
  • Est responsable de tout le travail de secrétariat pour les aspects techniques de la course.
  • Est responsable de la préparation du tirage.
  • Doit s’assurer que les informations inscrites sur les listes de départ et sur les résultats officiels sont bonnes. Est responsable de la préparation des procès-verbaux des réunions du Comité d’organisation, du jury et des réunions des entraîneurs.
  • Doit s’assurer que tous les formulaires nécessaires au départ, à l’arrivée, pour le chronométrage, pour les calculs, pour les juges de portes sont préparés et prêts à être utilisés et distribués aux officiels concernés selon un horaire précis.
  • Est responsable de recevoir les réclamations officiels et de les remettre aux personnes désignées.
  • Doit faciliter le calcul des résultats par une préparation adéquate. Doit également s’assurer qu’ils sont reproduits et publiés aussi rapidement possible à la fin de la course.

Informatique (Niveau 2)

Responsabilités
  • Cette tâche est assumée par le responsable de l’informatique et le responsable du chronométrage.
  • Il est responsable des calculs rapides et précis des résultats.
  • Il supervise la reproduction immédiate des résultats non officiels et la publication des résultats officiels après l’expiration du délai prévu pour les réclamations ou après que tous les réclamations aient été réglés.

Préposé au tableau de résultats + (Niveau 1)

Responsabilités
  • Il inscrit les temps des coureurs sur le tableau d’affichage extérieur
  • Il est responsable de la préparation des tableaux pour la course au moins une heure et demie avant le départ.

Préposé aux dossards + (Niveau 1)

Responsabilités
  • Il ramasse les dossards des compétiteurs à la sortie de l’aire d’arrivée et les regroupe par ordre numérique,
  • Il est responsable de certaines tâches connexes pendant la première manche.

Caller (Niveau 1)

Responsabilités
  • Il doit récupérer la liste de départ avant de se placer au départ de la course.
  • Quelques minutes avant le départ, il doit assembler les 10-15 prermier courreurs par ordre de départ / numéros de dossard et s'assurer qu'il ne manque pas de courreur.
  • Il arrive parfois que le départ se fasse à l'inverse, en commençant par le dernier numéro de dossard.
  • Si un courreur manque à l'appel, il doit tenter de trouver l'entraîneur du groupe et confirmer son absence.
  • Le courreur manquant est peut-être anglophone et donc parfois il faut annoncer en anglais aussi.
  • Il doit informer le starter que le courreur est absent ou introuvable, qui lui communiquera l'information à l'équipe chrono et de secrétatiat.
  • Il doit annoncer aux courreurs en avance le temps qu'il reste avant le départ de la course.
  • Il doit annoncer au starter le dernier courreur en ligne pour le départ.
  • Il doit s'assurer que l'aire de départ reste en ordre et que les jeunes rangent leur ski de façon à ne pas nuire à la circulation des courreurs.
  • Il doit gérer l'accès à la cabane de départ (courreur + son entraîneur).

Installation B-Net (Niveau 1)

Responsabilités

Le B-Net est un système de filet de sécurité à installer de chaque côté de la piste. Ce filet est rangé en rouleau au bas de la piste. L'installation se fait en début de saison et il faut parfois en faire l'entretien car la neige accumulée peut réduire son efficacité. À la fin de la saison, il est retiré et rangé au bas de la piste





1084, boulevard du Lac
Lac-Beauport (Québec)
G3B 0X5
Termes et conditions
©2019 Club de ski le Relais. Tous droits réservés